S'identifier - Contact

D'Algérie - Djezaïr
Mouvement de réconciliation

Proposer une devise

"Il faut mettre ses principes dans les grandes choses, aux petites la miséricorde suffit." Albert Camus// "La vérité jaillira de l'apparente injustice." Albert Camus - la peste// "J'appelle à des Andalousies toujours recommencées, dont nous portons en nous à la fois les décombres amoncelés et l'intarissable espérance." Jacques Berque// « Mais quand on parle au peuple dans sa langue, il ouvre grand les oreilles. On parle de l'arabe, on parle du français, mais on oublie l'essentiel, ce qu'on appelle le berbère. Terme faux, venimeux même qui vient du mot 'barbare'. Pourquoi ne pas appeler les choses par leur nom? ne pas parler du 'Tamazirt', la langue, et d''Amazir', ce mot qui représente à la fois le lopin de terre, le pays et l'homme libre ? » Kateb Yacine// "le français est notre butin de guerre" Kateb Yacine.// "Primum non nocere" (d'abord ne pas nuire) Serment d'Hippocrate// " Rerum cognoscere causas" (heureux celui qui peut pénétrer le fond des choses) Virgile.// "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde" Albert Camus.

D'Algérie-Djezaïr

Le MOUVEMENT D’Algérie-Djezaïr vient d’être officialisé par plus d’une centaine de membres fondateurs résidant dans le monde entier, ce 22 juin 2008 à Saint Denis (Paris - France). Il est ouvert à toutes celles et ceux qui voudront le rejoindre, natifs d'Algérie, et leurs descendants.

ORGANISATION

Elle est démocratique, c'est-à-dire horizontale, sans centralisme, et sans direction. Les décisions essentielles doivent être conformes à l’esprit du Texte Fondateur. Elles sont prises après larges consultations, où tous les membres donnent leurs opinions. Les règles internes sont arrêtées par les "adhérents". Pas de cotisations. Les groupes et le Mouvement trouvent les moyens de faire aboutir leurs actions.

Démocratie? Vous avez dit Démocratie!

Boualem Sansal

L’écrivain algérien Boualem Sansal ne croit pas à la démocratie dans le monde arabo-musulman
http://www.algerie-focus.com/blog/2013/10/lecrivain-algerien-boualem-sansal-ne-croit-pas-a-la-democratie-dans-le-monde-arabo-musulman/ L’écrivain algérien Boualem Sansal provoque une nouvelle fois la polémique. Son dernier livre, intitulé «Gouverner au nom d’Allah – Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe», publié aux éditions Gallimard, défraie la chronique.
Dans un entretien paru lundi sur le site internet du média belge «Le Vif», l’écrivain algérien revient sur le contenu de son livre en s’exprimant sûr ce qui est communément appelé le «Printemps Arabe». «Je ne crois pas à la démocratie dans le monde arabo-musulman», a lancé tout de go Sansal, avant d’expliquer : «Elle ne verra le jour que lorsque les intellectuels se mobiliseront massivement ou travailleront ensemble pour transformer la société et les partis politiques». En somme, pour lui, le contexte actuel ne se prête pas à la démocratisation des sociétés arabes. D’où, selon lui, la montée de l’islamisme dans chaque pays qui a connu ces changements. Le printemps arabe, «perçu par les observateurs occidentaux comme un mouvement révolutionnaire, alors qu’il s’agit d’une colère spontanée, aussitôt récupérée par les islamistes», a estimé l’écrivain algérien. Et comme les occidentaux «préfèrent» une «stabilité» qui garantirait leurs intérêts, ils font tout pour pérenniser le statu-quo actuel. Si l’islamisme est devenu prédominant dans tous les pays arabes, les sociétés occidentales sont également touchées, a-t-il laissé entendre. Sansal évoque également la «régression de l’Occident» qui est propice à une islamisation galopante des sociétés. «Je suis effrayé par l’évolution foudroyante de l’islamisme européen en moins de dix ans», a-t-il déclaré. «S’il y a un responsable de la situation dramatique en Europe, ce sont les politiques. Ils représentent un danger car, à force d’aller de compromis en compromis, ils vont de compromission en compromission», a-t-il encore ajouté. En somme, pour Boualem Sansal, la situation actuelle du monde arabe ne permettrait nullement l’émergence de démocraties. Et l’Occident ne pourrait rien faire pour remédier à cette situation.

Wagner le 30.10.13 à 04:23 dans r/ Lu dans la presse, du net surtout. - Lu 542 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Un mouvement de coeur et d'opinion

Mouvement de cœur et d’opinion, il fonctionne, compte tenu de son expansion, principalement grâce à Internet : Site, groupes de discussion et d’action. Cependant et afin de favoriser les contacts vivants, lorsque l’implantation géographique de ses "adhérents" le permet, des sous-groupes géographiques se constituent.

Deux axes de travail

Réflexions : compte tenu du mode de fonctionnement de notre Mouvement, et l’éparpillement de ses "adhérents", c’est l’axe principal. Actions : Elles couronnent les réflexions, sous différentes formes : rencontres, pétitions, initiatives diverses…
Modes opérationnels : Les "adhérents" proposent et rejoignent les groupes de leur choix (géographiques : pays, régions, et/ou thématiques). Chaque type de réflexion ou d’action génère son sous-groupe via le Net (mails, groupes Yahoo, supports divers). / Réseau de sites de signataires webmestres. / Les résultats de chaque groupe sont soumis à l'appréciation de l'ensemble des "adhérents".