S'identifier - Contact

D'Algérie - Djezaïr
Mouvement de réconciliation

Proposer une devise

"Il faut mettre ses principes dans les grandes choses, aux petites la miséricorde suffit." Albert Camus// "La vérité jaillira de l'apparente injustice." Albert Camus - la peste// "J'appelle à des Andalousies toujours recommencées, dont nous portons en nous à la fois les décombres amoncelés et l'intarissable espérance." Jacques Berque// « Mais quand on parle au peuple dans sa langue, il ouvre grand les oreilles. On parle de l'arabe, on parle du français, mais on oublie l'essentiel, ce qu'on appelle le berbère. Terme faux, venimeux même qui vient du mot 'barbare'. Pourquoi ne pas appeler les choses par leur nom? ne pas parler du 'Tamazirt', la langue, et d''Amazir', ce mot qui représente à la fois le lopin de terre, le pays et l'homme libre ? » Kateb Yacine// "le français est notre butin de guerre" Kateb Yacine.// "Primum non nocere" (d'abord ne pas nuire) Serment d'Hippocrate// " Rerum cognoscere causas" (heureux celui qui peut pénétrer le fond des choses) Virgile.// "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du monde" Albert Camus.

D'Algérie-Djezaïr

Le MOUVEMENT D’Algérie-Djezaïr vient d’être officialisé par plus d’une centaine de membres fondateurs résidant dans le monde entier, ce 22 juin 2008 à Saint Denis (Paris - France). Il est ouvert à toutes celles et ceux qui voudront le rejoindre, natifs d'Algérie, et leurs descendants.

ORGANISATION

Elle est démocratique, c'est-à-dire horizontale, sans centralisme, et sans direction. Les décisions essentielles doivent être conformes à l’esprit du Texte Fondateur. Elles sont prises après larges consultations, où tous les membres donnent leurs opinions. Les règles internes sont arrêtées par les "adhérents". Pas de cotisations. Les groupes et le Mouvement trouvent les moyens de faire aboutir leurs actions.

la guerre d'Algérie selon B Stora et France 2....suite.

Le point de vue de Nicole Guiraud, signataire.

FILM ET DÉBAT "LA DÉCHIRURE" SUR FRANCE 2
***************************************

J'ai suivi dimanche soir le débat consécutif au film LA DÉCHIRURE de Benjamin Stora, que j'avais malheureusement raté.
Je ne dirai donc rien sur le film, mais seulement sur le débat.

Mon avis (tout subjectif, bien entendu):

J'ai trouvé en gros le débat bienpensant et plutot ennuyeux.

* Ali Haroun,  coiffé á la Elvis Presley des années 50  (ah nostalgie, quand tu nous tiens..), se perdant dans des justifications absurdes et une phraséologie idéologique dépassée,  jouait comme attendu son róle de vieux renard défendant sa taniére.

* Benjamin Stora, toujours fidéle á lui-meme,  n'a dit que les choses que répétent en vain  depuis 50 ans  les Francais d'Algérie, sans que personne ne les ait écoutés jusque lá.
 
* L'ex-aumonier militaire déjanté,  en curé rocker des Hell's Angels, sympathique, mais frisant le ridicule,  ne semblait avoir gardé comme souvenir de son passge en Algérie que la torture de l'armée francaise (et pas celle du FLN, bien sur...!).
Il a quand meme fini par reconnaitre tout á la fin (il était temps !) que les PNs EUX AUSSI avaient souffert. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer...
 
* L'historien Jean-Jacques Jordi  m'a semblé étrangement silencieux, crispé et mal á l'aise,  comme s'il avait été empéché de s'exprimer.
Ou n'était-ce qu'une illusion d'optique...?

* La seule qui me paraissait vivante et directe,  exprimant simplement et clairement le sort fait aux Harkis, c'était Dalila K, fille de Harki.

* Le "modérateur"  David Pujadas, lui, tronait  visiblement satisfait dans son róle de pape de l'information "pointue" (?!).
 
* Quant á Danielle Michel-Chich,  étant directement impliquée dans son histoire du Milk Bar,  je l'ai particuliérement observée,  et écoutée.
Tout d'abord, je dois dire que - malgré toute la sympathie que j'éprouve pour elle - j'ai été choquée par certaines de ses affirmations gratuites et scandaleuses par leur généralisation, sur les P-Noirs "nostalgiques",  tous plus ou moins "antisémites" voire meme "extrémistes", glanées dans son livre "LETTRE Á ZOHRA D"  que j'ai lu bien sur.
Je le lui ai écrit immédiatement aprés lecture.
Par ailleurs,  elle ne fait que reprendre  aujourd'hui  le combat mené, dans des conditions TRES difficiles d'incompréhension et meme de rejet, par toutes les autres victimes du terrorisme FLN depuis un demi-siécle, á commencer par mon pére avec son association l'AVICCEAL  qu'il créa en déc. 1956 aprés l'attentat du Milk Bar, dont elle occulte soigneusement l'existence,  et tout particuliérement  le fait  que son propre pére, mr Georges Chich, en était le vice-président.
Ensuite,  cette question de la morale  et de la justice  qu'elle pose aujourd'hui devant les caméras de télé  est une tarte á la créme,  car c'était déja la question que Camus posait (contre Sartre) dans son roman Les Justes dés les années 50. Le probléme, c'est que les amis de gauche de D. M-C, eux-memes ex-sartriens, voire ex-marxistes, ont omis pendant de (trop) longues décennies d'aborder cette délicate question....
Dommage...:  Les victimes de ce terrorisme FLN  auraient pú éviter bien des souffrances supplémentaires et inutiles, sur le plan moral justement.
Et on en vient á penser que, si elle est invitée sur les plateaux de la télévision francaise,  c'est parceque  - en tant que femme de gauche justifiant la "JUSTE cause" du FLN (alors qu'á ce sujet, c'est d'abord aux historiens qu'il faudrait demander d'en apporter la preuve), elle a été jugée comme "politiquement correcte", donc non dérangeante pour le
systéme.   Car quand on connait les mics-macs  du monde des medias, on
comprend mieux ce qui se passe lá-dessous.
Je ne crois pas beaucoup me tromper  en disant que les films  vraiment importants sur ces thémes sont justement  ceux que nous ne pouvons pas voir á la télé francaise, puisqu'ils y sont interdits d'antenne, comme "ALGÉRIE - HISTOIRES Á NE PAS DIRE"  de J-P Lledo  ou "LA VALISE OU LE CERCUEIL" de Reportage 34 ...  Des films et des auteurs qui, eux, sont considérés comme tout á fait "politiquement incorrects" donc ostracisés dans notre bonne vieille "démocratie" francaise,par la caste médiatique.

C'était donc, une fois encore, un "débat pour rien",  et une nouvelle occasion de parler pour ne rien dire.  Dommage.


Nicole Guiraud  
Frankfurt-Main (D)
 

Wagner le 15.03.12 à 12:43 dans m/ Actualités - Sorties - nouveautés - Lu 841 fois - Version imprimable
Article précédent - Commenter - Article suivant -

Un mouvement de coeur et d'opinion

Mouvement de cœur et d’opinion, il fonctionne, compte tenu de son expansion, principalement grâce à Internet : Site, groupes de discussion et d’action. Cependant et afin de favoriser les contacts vivants, lorsque l’implantation géographique de ses "adhérents" le permet, des sous-groupes géographiques se constituent.

Deux axes de travail

Réflexions : compte tenu du mode de fonctionnement de notre Mouvement, et l’éparpillement de ses "adhérents", c’est l’axe principal. Actions : Elles couronnent les réflexions, sous différentes formes : rencontres, pétitions, initiatives diverses…
Modes opérationnels : Les "adhérents" proposent et rejoignent les groupes de leur choix (géographiques : pays, régions, et/ou thématiques). Chaque type de réflexion ou d’action génère son sous-groupe via le Net (mails, groupes Yahoo, supports divers). / Réseau de sites de signataires webmestres. / Les résultats de chaque groupe sont soumis à l'appréciation de l'ensemble des "adhérents".